LES RÈGLES DU RUGBY À XV

Le jeu se joue avec deux équipes de quinze joueurs chacune. Chaque équipe peut porter, passer ou botter le ballon dans la zone d’en-but pour marquer autant de points que possible. L’équipe qui marque le plus grand nombre de points est déclarée vainqueur du match.

Les deux équipes s’affrontent pendant deux mi-temps de quarante minutes, avec une pause de quinze minutes maximum entre les deux. Un arbitre contrôle le match à l’aide de deux juges de touche. Il n’y a pas de temps mort, sauf à la discrétion de l’arbitre qui peut accorder une minute à un joueur blessé pour décider s’il doit continuer à jouer ou non.

Chaque équipe n’a droit qu’à sept remplacements par match. Six des remplaçants sont à la discrétion de l’équipe et un septième pour blessure. Une fois qu’un joueur est remplacé, il ne peut pas reprendre la partie. Le seul moment où un joueur peut reprendre la partie est s’il a été temporairement remplacé pour une blessure ouverte, mais il doit revenir dans les dix minutes suivant le changement ou être remplacé définitivement.

Le jeu commence par un coup d’envoi qui se fait à partir du centre du terrain. L’équipe avec le ballon fait tout son possible pour marquer un essai une fois que le ballon est en jeu. Un essai est marqué lorsqu’un joueur aplatit le ballon au sol dans l’en-but adverse. L’équipe reçoit alors cinq points. Après qu’un essai a été marqué, l’équipe a la possibilité de transformer l’essai en bottant le ballon au-dessus de la barre transversale de l’adversaire et entre les poteaux de but, marquant ainsi deux points supplémentaires. Le ballon doit être placé à la perpendiculaire de l’endroit où il a été aplati.

Si l’équipe adverse commet une pénalité, l’équipe bénéficiant de la faute peut tenter un coup de pied de pénalité de trois points, soit au but, soit en utilisant le drop, et ce depuis n’importe où sur le terrain.

Pendant le jeu, les joueurs avancent vers leur but, mais le ballon ne peut pas être passé en avant. Le joueur doit passer le ballon en arrière à ses coéquipiers tout en avançant. La progression vers l’avant du joueur qui porte le ballon peut être entravée par un placage de ce joueur. Une fois qu’un joueur est plaqué, il doit immédiatement passer ou relâcher la balle et s’en éloigner.

VOCABULAIRE DU RUGBY

  • Blindside : c’est le côté fermé du terrain.
  • Cape : chaque fois qu’un joueur joue un match pour sa sélection, il reçoit « une cape ».
  • Drop goal : un coup de pied aux poteaux effectué à tout moment par une équipe – s’il est réussi, il vaut trois points mais le ballon doit toucher le sol avant d’être botté.
  • Chandelle : un coup de pied qui est haut dans les airs.
  • Coup de pied rasant : un coup de pied qui fait rebondir le ballon et le fait rouler de façon erratique sur le terrain.
  • En avant : laisser tomber ou frapper le ballon vers l’avant de la main d’un joueur, ce qui fait que le ballon est attribué à l’autre équipe lors d’une mêlée.
  • Marque : un endroit sur le terrain désigné par l’arbitre comme étant l’endroit où une mêlée doit se dérouler.
  • Hors-jeu : pendant les mêlées spontanées, les mêlées ordonnées, les touches et les mauls, une ligne imaginaire est présente au-delà de laquelle tout joueur qui la traverse avant que la phase de jeu ne soit terminée commet une pénalité.
  • Pénalité : toute infraction aux règles du jeu qui donne un coup de pied à l’autre équipe.
  • Essai de pénalité : l’attribution d’un essai en raison d’un anti-jeu flagrant par une partie adverse qui empêche un essai évident d’être marqué.
  • Coup de pied de pénalité : un coup de pied au sol, le ballon étant positionné dans une encoche faite dans le gazon, ou sur un petit tas de sable ou encore à l’aide un tee.
  • Arbitre : le seul juge et chronométreur du match.
  • Renvoi : le coup de pied de renvoi redémarre le jeu après la mi-temps ou après que des points aient été marqués.
  • Juge de touche : un officiel placé de chaque côté du terrain pour marquer l’endroit où les ballons sont sortis du terrain et pour juger les coups de pied au but.
  • Ruck : un ou plusieurs joueurs de chaque équipe, qui sont debout et en contact, se rapprochent du ballon au sol. Une fois le cercle formé, les joueurs ne peuvent pas utiliser leurs mains pour attraper le ballon, seulement leurs pieds. Le ruck se termine lorsque la balle sort de la mêlée ou lorsqu’une mêlée est ordonnée par l’arbitre.
  • Maul : un ou plusieurs joueurs de chaque équipe debout et en contact physique autour d’un joueur qui porte le ballon. Un maul se termine lorsque le ballon est au sol, lorsqu’un ruck, le ballon ou un joueur qui le porte sort du maul ou lorsqu’une mêlée est ordonnée par l’arbitre.
  • Mêlée : une séquence de jeu formée par les huit avants de chaque équipe. Le ballon est introduit au milieu du groupe et chaque équipe pousse contre les huit hommes rassemblés de l’autre équipe pour se disputer la possession du ballon. Les mêlées reprennent le jeu lors de certaines infractions mineures. La mêlée prend fin lorsqu’une équipe prend possession du ballon et se déplace sur le terrain.
  • Touche : Les deux équipes s’alignent l’une en face de l’autre, mais une équipe lance ensuite la balle au milieu des deux rangées. Les touches reprennent le jeu après que le ballon, ou un joueur qui a le ballon dans les mains, est sorti du terrain.

POSTES

Une équipe de rugby est composée de 15 joueurs avec des postes différents. Chacun porte un numéro spécifique et a des responsabilités individuelles.

Les avants

ils ont tendance à être les poids lourds de l’équipe parce qu’ils poussent, tirent et plaquent beaucoup et utilisent leur force physique pour gagner la possession du ballon.

1 : Pilier gauche
2 : Talonneur
3 : Pilier droit
4 : Deuxième ligne
5 : Deuxième ligne
6 : Troisième ligne aile (côté fermé)
7 : Troisième ligne aile (côté ouvert)
8 : Troisième ligne centre

Les arrières

Ce sont les joueurs les plus petits et les plus rapides, qui courent ou frappent le ballon une fois l’équipe en possession du ballon.

9 : Demi de mêlée
10 : Demi d’ouverture
11 : Trois-quarts aile ou ailier (gauche)
12 : Trois-quarts centre ou centre
13 : Trois-quarts centre ou centre
14 : Trois-quarts aile ou ailier (droite)
15 : Arrière

POINTS

Le but du rugby est de marquer plus de points que l’équipe adverse. Cela se fait de quatre façons différentes

Essais

La meilleure façon de marquer des points est de marquer un essai, ce qui signifie aplatir le ballon dans la surface de but de l’adversaire ou sur sa ligne de but. Cela vaut cinq points et donne à cette équipe le droit de tenter un coup de pied de transformation.

Transformation

Ce coup de pied vaut deux points supplémentaires. Le coup de pied de transformation est exécuté à l’endroit où le ballon a été aplati à l’origine, il est donc préférable de marquer aussi près que possible des poteaux.

Coup de pied de pénalité

Des pénalités pour diverses fautes dans le jeu peuvent être utilisées pour tirer un coup de pied de pénalité. Celui-ci vaut trois points.

Drop

Un drop, qui se produit lorsque le joueur laisse tomber le ballon sur le sol et le frappe juste au moment où il rebondit, vaut trois points s’il passe à travers les montants.

LES REGLES DU JEU

Lorsqu’un plaquage est effectué au rugby, les exigences sont que le plaqueur lâche le joueur plaqué, qui lâche ensuite le ballon afin que les joueurs qui sont debout puissent l’utiliser.

Un avantage signifie simplement que lorsqu’une équipe commet une erreur, l’autre équipe peut essayer d’en tirer profit, au lieu que l’arbitre arrête immédiatement l’action. Si les joueurs ne peuvent pas capitaliser sur l’erreur, le jeu reprend là où l’erreur initiale s’est produite.

Il existe des règles spécifiques sur les hors-jeu pour différentes phases de jeu, mais essentiellement les joueurs ne peuvent pas être impliqués s’ils se trouvent devant un coéquipier qui a joué le ballon en dernier ou derrière le ballon lorsque l’adversaire le détient.

Fautes courantes

Hors-jeu

Un joueur est hors-jeu dans le jeu courant s’il est devant un coéquipier qui porte le ballon, ou devant un coéquipier qui a joué le ballon en dernier. Il ne doit dans ce cas interférer dans le jeu. Il est également illégal de donner un coup de pied dans le ballon à un coéquipier qui se trouve derrière.

Passe en avant

Il s’agit d’une passe faite à un joueur qui est en avance sur le ballon. Un joueur n’est pas autorisé à passer le ballon à un coéquipier qui est devant lui.

En-avant

Si un joueur laisse tomber la balle « en avant  » – c’est-à-dire en direction de la ligne de but de l’équipe adverse – ou perd la possession de la balle et qu’il va de l’avant, une mêlée est sifflée et l’équipe non fautive reçoit l’introduction.

Plaquage haut

Plaquer le porteur du ballon au-dessus de la ligne des épaules est interdit.

Obstruction

S’attaquer ou interférer avec quelqu’un qui ne porte pas le ballon. Interférer avec un adversaire qui tente de s’attaquer au porteur du ballon.

Non libération du ballon

Ne pas lâcher le ballon lorsqu’on est plaqué au sol.

Jeu déloyal

Jeu jugé par l’arbitre comme étant dangereux, obstructionniste, déloyal. Le joueur fautif est pénalisé, éventuellement envoyé dans la zone d’exclusion temporaire (10 minutes), ou même expulsé.

CHRONOLOGIE DU RUGBY À XV

Des années 1400 aux années 1800, de nombreux types de football ont été pratiqués dans toute la Grande-Bretagne. Des années plus tard, en 1830, il est devenu courant de courir avec le ballon et ce sport est devenu populaire dans tout le Royaume-Uni dans les années 1850 et 1860.

1857 : le premier match de rugby en Écosse, Edinburgh University vs Edinburgh Academicals.

1869 : le premier match de rugby aux Etats-Unis, Rutgers vs Princeton.

1871 : la Rugby Football Union est créée et organise le premier match international entre l’Angleterre et l’Ecosse.

1875 : Oxford vs Cambridge, les équipes étaient limitées à quinze joueurs par équipe.

1876 : les essais n’avaient pas de valeur en points, mais servaient à déterminer les gagnants en cas d’égalité. L’Amérique adopte les règles du rugby qui exigent des joueurs qui ont été plaqués qu’ils libèrent le ballon.

1881 : les arbitres sont présents lors des matchs internationaux, mais ils observent uniquement depuis la ligne de touche.

1891 : la RFU ( fédération anglaise de rugby à XV) entérine que toutes les équipes sont limitées à 15 joueurs, que 2 points sont accordés pour un essai, 3 pour une pénalité et pour une transformation et 4 points pour un drop.

1896 : les arbitres ont le contrôle total du jeu et le concept de « l’avantage » apparait.

1908 : la France remporté la médaille d’or olympique.

1906 : le concept de passe en-avant apparait aux Etats-Unis.

1920 : les Etats-Unis remportent la médaille d’or olympique.

1924 : les Etats-Unis remportent la médaille d’or olympique en rugby, c’est la dernière fois que le rugby est considéré comme un sport olympique jusqu’en 2016.

1932 : les ailiers doivent se joindre à la mêlée et la ligne des 3 avants est obligatoire.

1949 : les drops ne valent plus que 3 points.

1958 : une distance de 4,6 m minimum n’est plus nécessaire pour les coups de pieds de pénalité.

1969 : la règle « Australian Dispensation » est adoptée, elle exige que les coups de pied en touche en dehors de la ligne des 22 mètres doivent d’abord voir le ballon rebondir sur le terrain de jeu avant de sortir.

1971 : les essais valent désormais 4 points et l’Association Athlétique Gaélique n’interdit plus à ses membres de jouer au rugby au motif que c’est un jeu étranger.

1992 : Les essais valent désormais 5 points.